BELUGUETA > L’ENSEMBLE

LUCIE GIBAUX

Instrumentiste et chanteuse, Lucie entame son parcours musical au Conservatoire de Rouen. Clarinettiste depuis 15 ans, elle plonge au cœur des musiques traditionnelles balkaniques et en particulier de Bulgarie et de Turquie lors de nombreux stages et de voyages musicaux (Parvomay, Istanbul). Parallèlement elle développe sa maîtrise du chant auprès de nombreuses chanteuses populaires des Balkans, du Rajasthan puis du territoire occitan, et affine sa technique vocale auprès de Sandra Campas et Emmanuel Pesnot. Elle est également titulaire du DEM de chant traditionnel  obtenu à Toulouse sous la direction de Xavier Vidal. 

Elle joue aujourd’hui dans différentes formations : Kaptèn séga (musique de l’île de la Réunion), et au sein du Collectif Cooperzic, Bal O’Gadjo (bal folk) et le Grand Ensemble Filos (musique grecque et kurde)

Avec Julen Achiary, une autre génération de musiciens basques arrive à maturité dans une ouverture au monde déjà éprouvée. Son chemin, construit par des voies sûres et obstinées, tout d’abord au contact des chanteurs souletins qui lui transmettent l’amour du chant et des  « basa ahaide », n’est pas celui d’ une musique figée et exclusive mais au contraire celui d’une musique d’ouverture, de rencontre et de transmission. Le Pays Basque lui donne l’amour de la danse, de la musique, du chant, qui coule dans ses veines… Il grandit dans une vie rythmée par fêtes et rencontres… et ces années l’ouvrent aussi au monde, au Tout-Monde (E. Glissant). Par tous les héritages qui sont les siens, Julen a construit une personnalité musicale unique, qu’il exprime notamment par une recherche permanente des sons et des rythmes.

Musicien aux multiples projets, il chante et joue avec Haratago, Iki Tilki, Beñat Achiary, Kukai Dantza… 

JULEN ACHIARY

LISÀ LANGLOIS-GARRIGUE

Elle est l’auteur des poèmes chantés par Belugueta.

Issue d’une famille ou « ça chante », autodidacte passionnée des oralités, elle commence par glaner des mélodies au hasard des tablées puis affine ses rencontres et n’hésite pas à frapper aux portes qui l’intéressent jusqu’à se construire un solide répertoire de complaintes et de chants à danser de Normandie, du pays Gallo (Bretagne) puis du territoire occitan.

Elle va notamment étudier les musiques traditionnelles au CRR de Toulouse auprès de Xavier Vidal où elle obtient un DEM en 2015. Elle partage ou collabore depuis avec de nombreux-ses chanteur-euses autour des musiques populaires. Elle chante actuellement dans différentes formations : La Nose (chanson Marseillaise souterraine), Bosc (création 2020 autour des musiques traditionnelles). Elle chante, raconte et écrit pour le jeune public au sein de la compagnie Moitié-Mitat portée par OXIVENT.

Lolita Delmonteil Ayral découvre l’accordéon diatonique à l‘âge de 15 ans, et plonge dans l’univers des musiques traditionnelles occitanes. Après s’être formée en harmonie et en technique vocale au Ciam à Bordeaux, elle obtient son DEM de musiques traditionnelles au COMDT de Toulouse, et se professionnalise au sein de diverses formations de bal et de concert : La Forcelle, Cocanha, Laüsa, Otxo. Parallèlement à tout cela, elle se passionne pour la musique Galicienne, et la musique du Nordeste du Brésil, où  elle ira faire de nombreux séjours musicaux qui marqueront sa pratique musicale. Elle développe également une pratique pédagogique en donnant de nombreux stages d’accordéon et ateliers vocaux, toujours autour des musiques traditionnelles et populaires.   

LOLITA DELMONTEIL AYRAL

JULIEN LAMEIRAS

Né en 1984 dans le département du Lot, Julien commence à jouer de la batterie et des percussions africaines à l’âge de 16 ans. Il se spécialise très vite dans les percussions traditionnelles Mandingues de l’Afrique de l’ouest. Il se forme auprès de plusieurs Maîtres Africains venant en France pour des stages et concerts puis il créé son premier groupe rendant hommage à cette tradition.

Julien intègre le CIAM de Bordeaux en batterie pour un cursus intensif de 2006 à 2009 (diplôme FNEIJMA) puis il entre en seconde année du DEM Jazz au conservatoire de Bordeaux. Parallèlement et suite à cela il joue dans diverses formations allant du jazz à la chanson Française en passant par le funk et l’afro. Puis dès 2011 Julien laisse de côté la batterie pour approfondir les percussions de traditions Cubaines, Brésiliennes, Réunionnaises..

Après avoir expérimenté le chant dans plusieurs de ses groupes en tant que choriste, Julien intègre son premier groupe en tant que chanteur en 2014. Vagarem : groupe de polyphonies médiévales.